Gestion de la surdité et des autres troubles auditifs

En France, entre 5 et 7 millions de personnes sont atteintes de traumatisme sonore handicapant, soit presque 10 % de la population française. On recense également qu’un enfant sur mille naît sourd profond. Des plus jeunes aux personnes âgées, personne n’est épargné. En effet, l’Inserm annonce que la surdité affecte 6 % des 15-24 ans, et plus de 65 % des 65 ans et plus. Autant de personnes dont la vie est ou sera très affectée au quotidien. Mais les troubles auditifs sont-ils les mêmes selon l’âge ? Peut-on prévenir grâce au dépistage ces nuisances ? Et comment soigner ces troubles auditifs pour profiter d’une vie sociale pleine ? Autant de questions auxquelles nous vous apportons des réponses.

Bouchon d'oreille sur mesure pour les musiciens

Quels sont les différents types de surdité ?

On appelle surdité la diminution de la capacité à percevoir les sons. Vieillissement, environnement bruyant… de nombreuses raisons peuvent expliquer cette perte d’acuité. Voici un état des lieux des pertes auditives, leurs symptômes et comment les prévenir.

appareils-auditif-quotidien

Faut-il constamment porter son appareil auditif ?

S’habituer à entendre à nouveau passe d’abord par s’habituer à ses appareils auditifs. Mais nous ne sommes pas tous égaux devant le processus d’appareillage, qui peut s’avérer désagréable, voire décourageant. Alors, est-il vraiment nécessaire de porter constamment son appareil auditif ? Voici nos réponses.

Lien entre troubles de l'audition et déclin cognitif

Quel lien entre troubles de l’audition et déclin cognitif ?

Depuis une trentaine d’années, diverses études internationales montrent que les seniors…

Page audition 642x348

Quels sont les signes les plus fréquents de la perte auditive ?

Découvrez quels sont les premiers signes d’une perte d’audition ?

texte-5

Les impacts de l’audition sur l’état de santé en général

Le vieillissement apporte son lot de désagréments, la perte auditive étant le plus fréquent…

texte-1

Comprendre sa perte auditive : franchir le cap et accepter sa perte auditive

La perte auditive est généralement due à un ensemble de facteurs…

Quels sont les différents troubles auditifs ?

Qu’est-ce que la surdité ou hypoacousie ?

On parle de surdité, également appelée hypoacousie ou encore perte d’acuité auditive, lorsque l’on constate une diminution de la capacité à percevoir des sons. Un phénomène qui peut être dû à un accident, une malformation, une maladie ou au vieillissement, et qui aura un impact notable et durable sur la vie quotidienne. Ce type de trouble peut avoir des conséquences sur le développement du langage chez l’enfant, ou mener à l’isolement chez les personnes âgées. Ainsi, dès 20 décibels de perte auditive, il est nécessaire de prendre des mesures. En effet, il faut savoir que la surdité peut être temporaire, mais peut également se prolonger, et devenir irréversible. Pour mieux identifier et comprendre ce phénomène, et ainsi tenter de le traiter le plus tôt possible, détaillons les différents types de surdité.

Les différents types de surdité

 

L’acouphène

L’acouphène prend la forme d’un sifflement ou d’un bourdonnement plus ou moins aigu, et perçu de manière continue ou non. Comme il ne dépend pas de l’environnement extérieur, l’acouphène évolue selon les moments de la journée. Par exemple, on le ressent davantage en pleine période de stress. Non traité, il provoque des troubles du sommeil et affecte durablement la vie au quotidien. Il peut parfois être un symptôme de la maladie de Ménière. La plupart du temps, il est dû à une lésion de l’oreille interne.

Les surdités de transmission

Ce qu’on appelle “surdité de transmission” s’applique à l’oreille externe ou moyenne. Il s’agit d’un problème de transmission du signal sonore vers le cerveau.

Plusieurs causes peuvent être à l’origine de cette surdité :

  • un blocage mécanique :
    • obstruction du conduit auditif externe provoquée par une accumulation de cérumen, ou un corps étranger;
    • présence de liquide derrière le tympan (provoquée par des otites répétées ou due à une otite séreuse chronique, fréquente chez les enfants);
  • une malformation congénitale de l’oreille;
  • une dégénérescence et un blocage des osselets de l’oreille moyenne appelée otospongiose – une maladie de l’os de l’oreille;
  • des séquelles d’un traumatisme de l’oreille moyenne.

Les surdités de perception

Lorsqu’on parle de surdité de perception, on fait référence à la dégradation des cellules ciliées de l’oreille interne ou du nerf qui transmet les sons au cerveau. En d’autres termes, on identifie cette perte auditive par l’incapacité qu’éprouve un patient à recevoir les sons, d’un point de vue sensoriel comme nerveux. Ce trouble, non seulement perturbe l’audition – pouvant entraîner une surdité totale -, mais peut aussi être la source d’une perte d’équilibre. Là aussi, de nombreuses causes peuvent être identifiées :

  • La surdité congénitale
  • L’exposition aux bruits intenses

Elle est la première cause de survenue ou d’aggravation de la surdité. Prolongée, elle peut petit à petit détruire les cellules de l’oreille interne, et ainsi conduire à une surdité irréversible

  • La maladie de Ménière : Elle peut causer des crises de vertiges, accompagnées de nausées, d’acouphènes, de vomissements et d’une perte de l’audition
  • Les médicaments et agents chimiques ototoxiques
  • Un traumatisme de l’oreille interne
  • Un neurinome de l’acoustique

Une tumeur bénigne du nerf auditif responsable d’une surdité de perception, qui peut entraîner une paralysie faciale.

La surdité unilatérale

On appelle “surdité unilatérale” la perte auditive partielle ou totale d’une seule oreille. Elle est souvent le résultat d’une infection virale – comme une otite, une méningite -, d’un traumatisme sonore, d’une opération chirurgicale… Ce type de surdité a lui aussi un impact non négligeable sur la vie de tous les jours. En effet, être privé d’une oreille peut avoir comme conséquences des difficultés à localiser des sons et ainsi, à s’orienter dans l’espace. Aucun remède n’existe pour rétablir l’audition d’une seule oreille. Grâce à une aide auditive de technologie CROS et BICROS, il est néanmoins possible de retrouver l’équilibre entre l’oreille entendante et la seconde.

Focus sur la Presbyacousie

Nous sommes tous concernés par cette baisse de l’audition, car elle est liée à notre avancement dans l’âge. Elle évolue de 0,5 décibel en moyenne par an, à partir de 65 ans, atteignant deux décibels par an à partir de 85 ans. Ce trouble auditif est généré par le vieillissement “normal” de l’oreille, mais il n’exclut pas d’autres causes de surdité. Quels sont les symptômes ? Les premiers signes se traduisent par des difficultés à suivre une conversation à plusieurs, dans un environnement bruyant ou quand la personne n’articule pas assez.

Les troubles de l’audition chez l’enfant

Comme nous le disions en introduction, pas moins d’un enfant sur mille naît sourd profond. Mais ce n’est pas tout. À l’âge de 3 ans, 3 enfants sur 1000 sont atteints de surdité sévère ou profonde. Comment prévenir les troubles auditifs chez l’enfant ? Existe-il des dépistages ?

Quels sont les symptômes de la surdité chez les bébés ?

En réalité, il est assez complexe de dépister des troubles auditifs chez l’enfant. Certains pédiatres peuvent éprouver des difficultés à établir un diagnostic précis. Il est donc conseillé de consulter un médecin ORL, qui a à sa disposition tous les outils nécessaires pour détecter une gêne auditive chez l’enfant.

Certains signaux peuvent toutefois vous mettre sur la piste. Le ministère de la Santé en a d’ailleurs dressé une liste de facteurs permettant d’identifier une baisse de l’audition chez l’enfant de plus de 3 ans :

  • l’enfant a du mal à s’exprimer
  • il demande souvent de répéter les phrases
  • son comportement est très changeant. Il a des frayeurs, en particulier la nuit.

Quelles sont les causes de la surdité chez l’enfant ?

Chez l’enfant, la surdité peut être due à certaines maladies infectieuses, et à des virus pouvant causer des dommages au nerf auditif (par exemple les oreillons et la rougeole). Mais certains médicaments hautement dosés – comme certains anti-inflammatoires, ou antibiotiques recommandés en cas de traitement de pneumonie –   sont également responsables de troubles de l’audition, pouvant aller jusqu’à la surdité.

Des professionnels de l'audition traite la surdité de tout patients
Si vous vous demandez ce qu'est la surdité, trouvez la définition

Les troubles de l’audition chez les personnes âgée

Nous évoquions un peu plus haut la presbyacousie, c’est-à-dire la surdité causée par la vieillesse naturelle. On évalue qu’une personne sur trois âgée de 60 à 70 ans souffre de presbyacousie. Une population rendue plus vulnérable, qui éprouve alors des difficultés à entendre ou à suivre des conversations à plusieurs. Ceux qui en souffrent, préfèrent souvent se couper du monde, au risque de voir une dégradation de leur état mental.

Conseils de prévention de la surdité

De manière générale, il faut limiter l’exposition au bruit et éviter les sources sonores trop bruyantes. Cela peut paraître simple et évident, mais il est important de s’y tenir. Si toutefois vous décidez d’assister à un concert, assurez-vous de toujours porter une protection auditive professionnelle pour limiter l’exposition au bruit. Abstenez-vous malgré tout d’écouter de la musique forte, surtout si vous utilisez un casque audio. A partir de 50 ans, il est recommandé de consulter régulièrement un spécialiste. Des tests auditifs professionnels sauront vous dire si votre audition est endommagée. Si les premiers signes de presbyacousie sont visibles, votre audiologiste peut vous aider à prendre des mesures pour pallier cette déficience progressive.

Comment agir face à des troubles auditifs ?

Il existe de nombreux signes qui permettent d’identifier – ou au moins alerter – une potentielle perte auditive, et ainsi prendre les mesures nécessaires.

Comment traiter la surdité chez les enfants ?

Si vous sentez que votre enfant n’entend pas bien, la première chose à faire est de s’adresser à son médecin traitant. Il pourra vous recommander l’aide d’un de ses confrères spécialistes des troubles auditifs chez l’enfant. Ce dernier soumettra alors votre enfant à un examen ORL approfondi, ainsi qu’à plusieurs tests audiométriques afin de détecter une éventuelle déficience. Selon les résultats obtenus, le praticien émet un diagnostic, et suggère la mise en place d’un traitement adapté.

  • En cas de surdité de transmission, le médecin recommande en général des soins spécifiques afin de rétablir la transmission des sons au sein du système auditif.
  • En cas d’otite séreuse récurrente, la pose de drains transtympaniques par voie chirurgicale (« yoyo ») est envisagée.
  • Enfin, en cas de surdité de perception, un appareillage particulier sera nécessaire. L’ORL orientera alors son jeune patient vers un audioprothésiste.

Quels examens pour les adultes et personnes âgées ?

Dans le parcours de soins, la première personne à consulter est son médecin généraliste. Après échanges sur les troubles auditifs rencontrés, il pourra vous prescrire un rendez-vous chez un médecin ORL qui pratiquera alors un bilan auditif.

Celui-ci pourra réaliser un test d’audiométrie, afin de savoir où se situe exactement la perte auditive et à quel niveau. L’audiogramme obtenu servira de base de travail à l’audioprothésiste qui prend alors le relais et aura la charge de la phase d’appareillage.

S’il a été identifié que votre baisse de l’audition n’est due qu’à un bouchon de cérumen, une simple consultation chez un médecin ORL sera suffisante.

Enfin, toujours dans le cadre de la perte auditive, le médecin ORL est le seul à pouvoir prescrire des appareils auditifs par ordonnance (ou un implant cochléaire). C’est donc un passage incontournable.

prise en charge appareil auditif par la sécurité sociale et reste à charge zéro
Si vous vous demandez ce qu'est la surdité, trouvez la définition

Focus sur le parcours de soin durant la pandémie de Covid 19

Le contexte sanitaire actuel incite à redoubler de vigilance, et à respecter toutes les mesures nécessaires pour garantir la sécurité des patients comme des praticiens. Ainsi :

  • L’examen ORL doit être réservé aux patients en situation d’urgence afin de ne pas favoriser la propagation du virus ;
  • Les téléconsultations sont plébiscitées, notamment pour un premier conseil médical, une lecture commentée d’examens complémentaires (biologiques ou d’imagerie), ou l’envoi d’une ordonnance ;
  • Chez le praticien, La salle d’attente fait l’objet d’une attention particulière. Pas de jouets, pas de journaux, 0 contact entre les patients, normes de distanciation, et mesures d’hygiène renouvelées. Le consultant vient seul. Solution hydro-alcoolique disponible ;
  • Le personnel doit porter masque et lunettes de protection, se laver les mains entre chaque contact ;
  • Le patient doit porter un masque chirurgical sur la bouche.

Les interventions chirurgicales en ORL

Des précautions drastiques sont prises pour prévenir la propagation de la Covid 19 vers les soignants lors des actes abordant les cavités aériennes des sinus de la face (chirurgie endonasale), l’oreille moyenne et les voies aéro-digestives. Ces précautions doivent être maintenues tout au long du parcours de soins auditifs de l’opéré.

Les solutions pour traiter les troubles de l’audition

Pour les enfants :

En plus d’un suivi ORL régulier, un enfant qui présente une surdité de perception se voit généralement conseiller un appareillage auditif. Le choix de la prothèse la plus adaptée est réalisé par un audioprothésiste sur les indications données par le médecin.

Chez les enfants en bas âge, le contour d’oreille représente l’appareillage le plus plébiscité par les professionnels. En effet, les aides intra auriculaires sont trop grosses pour le conduit auditif d’un enfant. Il est possible que plusieurs séances d’essayage soient nécessaires pour le réglage des appareils auditifs.

Pour les adultes et personnes âgées :

La solution la plus efficace pour contrer les conséquences d’une perte auditive et retrouver un confort d’écoute, et une vie la plus normale et active possible est de s’équiper d’aides auditives. Pour savoir quel appareil est le plus adapté à votre cas, il faut consulter un audioprothésiste. Les aides auditives modernes sont discrètes, tout en étant dotées de plusieurs fonctionnalités :

  • Détection automatique et amplification de la voix ;
  • Ciblage directionnel pour supprimer les bruits de fond et mieux comprendre les conversations dans la foule ;
  • Connexion sans fil à la télévision ou au téléphone pour un meilleur confort d’écoute.
Implant auditif pour seniors et enfants

Vous recherchez
un Maître Audio ?