Comprendre sa perte auditive : franchir le cap et accepter sa perte auditive

La perte auditive est généralement due à un ensemble de facteurs :

  • Vieillissement naturel de l’oreille : la presbyacousie.
  • L’exposition aux bruits.
  • Les tumeurs ou lésions localisées dans les différentes parties de l’oreille.
  • Différentes maladies dont la méningite.
  • Les troubles vasculaires et circulatoires.
  • Les chocs traumatiques (concerts…)
  • Les traumatismes crâniens.
  • Une malformation congénitale – génétique.
  • Une réaction à des médicaments ototoxiques ou au traitement du cancer (antibiotiques, chimiothérapie radiation…)

Quels sont les signes précurseurs d’une perte auditive ? Voici quelques exemples :

  • La difficulté à entendre d’autres personnes clairement et l’incompréhension dans une conversation dans les lieux bruyants.
  • L’impression que les gens marmonnent ou articulent mal.
  • Demander aux gens de répéter.
  • Écouter de la musique ou regarder la télévision avec le volume plus haut dont d’autres personnes ont besoin.
  • Difficulté à entendre les voix de femme ou d’enfant.
  • Difficulté à entendre au téléphone.
  • Difficulté à suivre une conversation rapide.
  • Manquer des informations importantes lors d’une réunion.

L’anatomie de l’oreille et les différentes pertes auditives

L’oreille se compose de trois parties : l’oreille externe, moyenne et interne.

  1. L’oreille externe : les vibrations sonores sont collectées par me pavillon de l’oreille et sont canalisées jusqu’au tympan par le conduit auditif externe.
  2. L’oreille moyenne : les ondes sonores mettent en vibration le tympan. Les osselets de l’oreille moyenne
  3. L’oreille interne : le liquide dans l’oreille interne stimule des cellules nerveuses appelées les cellules ciliées. Les impulsions électriques provenant des cellules ciliées parviennent au cerveau par l’intermédiaire du nerf auditif.

La surdité de perception

C’est la perte de perception au niveau de l’oreille interne qui n’assure pas ou plus correctement la transmission des impulsions neuro-électriques jusqu’au nerf auditif (cerveau). Les cellules ciliées de l’oreille interne (particulièrement celles des fréquences aiguës) ont été détruites petit à petit à cause du bruit, de traitements médicaux ou tout simplement du vieillissement. D’où lui vient le nom de surdité neurosensorielle.

La perte de la conduction auditive

Une perte de la conduction auditive est due au mauvais transfert du son par l’oreille moyenne, ce dernier est constitué par des petits os nommés les osselets (Marteau, Enclume et Étrier). Cette perte auditive est traitable par des médicaments, ou une intervention chirurgicale.

La Presbyacousie

La presbyacousie est liée à l’âge et résulte du vieillissement ou d’une exposition régulière et prolongée à des environnements sonores bruyants pendant toute sa vie.
En vieillissant, les cellules ciliées qui tapissent l’oreille interne disparaissant. Touchant ainsi 50 % des personnes âgées de plus de 65 ans.
Le deuxième facteur, c’est le bruit et les volumes sonores exagérés comme l’augmentation de l’utilisation des lecteurs MP3 entraî