Différences entre appareil auditif, prothèse et aide auditive

Un flou subsiste dans les appellations des équipements auditifs. Appareil auditif, prothèse auditive ou aide auditive… Ces différentes dénominations sèment le trouble et la confusion. Décryptage pour vous permettre de mieux comprendre les subtilités entre ces différents termes.

Guide sur les aides pour financer les appareils auditifs

Bien souvent, les personnes malentendantes se détournent des aides auditives à cause de leur prix. En 2021, la Réforme 100 % Santé, ainsi que les complémentaires santé, la Sécurité sociale ou encore de nombreuses aides liées au handicap permettent une prise en charge optimale, si ce n’est intégrale.

Assurance et garanties des appareils auditifs

S’équiper en appareils auditifs est une démarche coûteuse. Il est ainsi important de savoir qu’il existe des assurances et des garanties pour protéger au mieux ses aides auditives des aléas du quotidien.

Reste à charge 0, que faut-il savoir sur le remboursement de votre appareil auditif ?

Découvrez tout ce qu’il faut savoir sur le reste à charge 0, le remboursement de vos appareils auditifs ainsi que les meilleurs appareils avec Maître Audio.

Qu’est-ce que la reforme 100% santé reste à charge 0 ? 

Découvrez le principe de la réforme 100% santé : reste à charge zéro pour vos appareils auditifs avec votre audioprothésiste Maître Audio.

Réforme 100% Santé reste à charge 0, les soins à votre portée !

Découvrez avec Maître Audio, la réforme 100% santé reste à charge zéro, la prise en charge de vos soins médicaux (auditif, optique, dentaire).

Coût d’un appareil auditif : quel prix et remboursement ?

Découvrez comment choisir son appareil auditif ainsi que toutes les modalités de remboursement et bénéficier du reste à charge zéro avec Maître Audio.

Quel prix et remboursement pour un appareil auditif ?

Découvrez les prix de vos appareils auditifs, les prestations incluses ainsi que les modalités de remboursement de vos aides auditives avec Maître Audio.

Reste à charge 0 : que faut-il savoir sur le remboursement de votre prothèse auditive ?

Depuis le 1er janvier 2020, la prise en charge de votre prothèse auditive évolue. Vous bénéficiez désormais…

Réforme 100% santé, 100% assurés de bénéficier du meilleur conseil

Aujourd’hui, le reste à charge 0 (ou mesure 100% santé) offre la possibilité de ne rien débourser pour l’achat ou le renouvellement des appareils auditifs.

Quel est le prix d’un appareil auditif ?

Grâce à la réforme du 100 % santé, les patients atteints de perte d’audition ont accès à une offre d’appareils auditifs pris en charge à 100 % par l’Assurance maladie et leur mutuelle. Mais attention, tous les appareils auditifs n’entrent pas dans cette catégorie ! Voici un récapitulatif des prix des appareils auditifs et de leur remboursement !

Depuis le 1er janvier 2021, le domaine de l’aide auditive a été profondément transformé. En effet, grâce à la réforme 100% santé, les patients atteints de perte d’audition bénéficient d’une offre d’équipements d’aides auditives sans reste à charge. En d’autres termes : vos appareils auditifs seront pris en charge à 100 % par votre Assurance maladie et votre mutuelle. Une bonne nouvelle toutefois à nuancer, car toutes les aides auditives ne sont pas soumises aux mêmes règles, notamment les aides auditives appartenant à la Classe 2 dont les tarifs sont libres et donc le remboursement plafonné. Il existe des différences de prix selon la gamme du produit, et ses options. N’hésitez pas à solliciter votre audioprothésiste pour vous informer au mieux et faire le choix avec lui de la prothèse la plus adaptée selon le niveau de perte auditive constaté.

A combien s’élève le coût d’un appareil auditif ?

De nombreuses références sont présentes sur le marché des aides auditives. Propices aux innovations technologiques, ces appareils déploient de plus en plus de solutions électroniques, et ce à différents prix. Mais devant une telle offre, et autant d’options, la première étape réside avant tout à définir quelle aide auditive conviendra le mieux. Votre choix se fait selon plusieurs critères :

  • Vos attentes esthétiques
  • Votre budget
  • Votre mode vie
  • Votre profil auditifMaitre-audio-remboursement-soins-auditifs-

Tarif et remboursement d’un appareil auditif en France

À titre informatif, le prix moyen en France est de 1 500€ par appareil auditif (hors remboursement Sécurité sociale et mutuelle), il varie selon les fonctionnalités et performances choisies.

De nos jours, on situe entre 550€ et 2 000€ (voire plus) par oreille la fourchette de prix des aides auditives proposées par les fabricants, selon le modèle. Depuis le 1er janvier 2021, dans le cadre de la réforme 100% santé, la Sécurité sociale rembourse 240 euros par appareil auditif. A cela s’ajoute le montant remboursé par votre complémentaire santé. Cette dernière assure une prise en charge équivalant à 710 euros en moyenne (le taux de remboursement varie toutefois d’une mutuelle à l’autre, référez-vous à votre contrat pour savoir à quel remboursement exact vous pouvez prétendre). Ainsi, lorsqu’on additionne les deux montants, on obtient une prise en charge pour une aide auditive de 950 euros, ce qui correspond au prix plafonné d’un appareil appartenant à la classe 1, donc zéro reste à charge.

Pour les appareils de la classe 2, un reste à charge existe, selon les conditions de prise en charge proposée par la mutuelle à laquelle vous avez adhéré. Comment explique-t-on cette différence de prix ? En majeure partie, ces disparités sont générées par le modèle de l’aide auditive choisie, en raison de sa technologie et de son esthétique. La connectivité avec les autres appareils (pour recevoir des appels directement sur son smartphone par exemple), des appareils auditifs invisibles, ou encore s’il s’agit d’un appareil à piles ou rechargeable, ainsi que des fonctionnalités permettant un confort d’écoute accru – isolation des voix en environnement bruyant – sont autant de dispositifs qui peuvent faire varier le prix final d’une aide auditive.

Quelle prise en charge pour votre appareil auditif ?

De la Sécurité sociale à la complémentaire santé, voici toutes les informations utiles pour un remboursement optimal de vos aides auditives.

La réforme 100% Santé / Reste à charge zéro

Depuis le 1er janvier 2021, grâce à la Réforme 100% Santé, le grand public voit une large gamme d’appareils auditifs entièrement pris en charge. C’est ce qu’on appelle le reste à charge 0. Il est présenté en deux différents paniers de soins :

Le panier de soins audiologie classe I

Il permet de bénéficier d’un reste à charge zéro pour les appareils auditifs, incluant ces caractéristiques :

  • Tous les types de prothèses auditives sont concernés : contour d’oreille classique, contour à écouteur déporté, intra-auriculaire ;
  • 12 canaux de réglage pour assurer une adéquation de la correction au trouble auditif (ou dispositif de qualité équivalente) et système permettant l’amplification des sons extérieurs restitués à hauteur d’au moins 30 dB (décibels) ;
  • 30 jours d’essai minimum avant achat ;
  • 4 ans de garantie ;
  • Prestations de suivi (au moins 1 fois par an) pour adapter en continu le réglage de l’appareil en fonction de l’évolution de la perte auditive.
  • Au moins 3 des options suivantes : système anti-acouphène, connectivité sans fil, réducteur de bruit de vent, synchronisation binaurale, directivité microphonique adaptative, bande passante élargie ≥ 6 000 Hz, fonction apprentissage de sonie, dispositif anti-réverbération.

Le panier de soins audiologie classe II

Parallèlement au panier de soins 100%, il est proposé avec un reste à charge limité. Ainsi, les caractéristiques de cette classe II sont :

  • Une base de remboursement par la Sécurité sociale identique à celle du panier 100% santé ;
  • Des tarifs libres ;
  • Des tarifs de prise en charge limité à 1 700€ par oreille à appareiller au total.

Quelle est la prise en charge des prothèses auditives réalisée par la Sécurité sociale ?

Depuis le 1er janvier 2021, pour les patients de 20 ans et plus, la base de remboursement des appareils auditifs par la Sécurité sociale sur la base de 100% est de 400 € par appareil auditif. La prise en charge s’élève donc à 240 euros par oreille (60% de la base de remboursement)

Pour les moins de 20 ans, il existe deux barèmes de remboursement selon la gamme des appareils auditifs :

  • Appareil auditif de classe I : 1 400 €
  • Appareil auditif de classe II : 1 700 € (plafond de remboursement par les contrats santé responsables)

Si vous souffrez de cécité et de déficience auditive, qu’importe votre âge, le taux de remboursement sera de 60 % sur la base d’un tarif fixé à 1400 € (par oreille).

La P.U.M.A (Protection Universelle de Maladie)

Depuis le 01 Janvier 2016, dans un souci de simplification des démarches, la PUMA remplace la CMU de base. Elle permet un rattachement au régime général d’assurance maladie aux personnes qui n’ont pas droit à la Sécurité sociale, et disposant de faibles revenus. Pour en bénéficier, il suffit de travailler en France ou de résider en France d’une façon régulière et stable (au moins 3 mois). La PUMA assure une prise en charge continue et à titre personnel des frais de santé par l’Assurance Maladie. Elle prend donc intégralement en charge le prix des appareils auditifs avec le Tiers Payant.

Pour obtenir son affiliation, il est nécessaire de remplir ce formulaire.

Les Complémentaires Santé (les mutuelles)

Le remboursement par votre mutuelle est calculé de deux façons : il correspond à un pourcentage de la base de la Sécurité sociale à 100% ou sur la base de 60%. Par exemple, la mutuelle vous rembourse 200% de la base du remboursement de l’Assurance Maladie, soit un montant de 800€ par aide auditive.

Ce montant prend également la forme d’un forfait pour l’achat de chaque appareil auditif ou d’un montant global pour l’acquisition de vos appareils.

Ce qu’il faut savoir : en cas de remboursement par votre mutuelle du Ticket Modérateur (TM), celle-ci complète le remboursement de la Sécurité sociale à 100%. N’hésitez pas à consulter le contrat établit avec votre mutuelle pour connaître toutes les modalités.

La Complémentaire santé solidaire

Cette dernière est destinée aux personnes ayant des ressources modestes, nécessitant une aide pour payer leurs dépenses de santé. Comme pour la Sécurité sociale, elle prend en charge une partie des frais liés aux prothèses auditives. Une distinction d’âge est à prendre en compte :

Pour les patients de plus de 20 ans

Un dispositif spécifique de prise en charge des aides auditives est maintenu. Les audioprothésistes doivent soumettre aux bénéficiaires une aide auditive à un prix maximal de 800 €, qui doit relever au minimum de la classe I.

Pour les patients de moins de 20 ans (jusqu’au 20ème anniversaire) ou chez l’adulte atteint à la fois de cécité (déficience visuelle inférieure à 2/10) et d’un déficit auditif

Les centres auditifs sont tenus de proposer les aides auditives, quel que soit le modèle, à des prix n’excédant pas les tarifs de remboursement des 2 catégories I et II.

Dans les deux situations, les audioprothésistes ont pour obligation de proposer les piles à des prix n’étant pas supérieur aux montants de remboursement.

Quelles sont les aides financières pour son audioprothèse ?

De nombreux patients pensent qu’il est difficile de financer son appareillage auditif. Pourtant, il existe différentes aides financières selon votre situation.

Vous trouverez sur le site de la Caisse Nationale de Solidarité pour l’Autonomie (CNSA) un guide d’accès aux aides techniques récapitulant les aides disponibles et les démarches nécessaires.

La prestation de compensation du handicap (PCH)

La prestation de compensation du handicap est une aide octroyée par la MDPH (Maison départementale des personnes handicapées). On peut trouver le dossier sur place ou directement sur internet. Pour faire votre demande de PCH, vous aurez besoin d’un audiogramme tonal et vocal réalisé avec et sans aides auditives ainsi que d’un certificat médical, du devis de moins de 6 mois de votre demande de prothèses auditives et de la facture de votre appareillage auditif s’il a déjà été acheté.

Ce qu’il faut savoir sur la PCH :

Plusieurs conditions sont requises pour prétendre à la PCH

  • L’âge : Il faut avoir entre 20 et 75 ans pour être éligible. Le handicap doit également avoir été reconnu avant 60 ans.
  • Le handicap : Au moins une difficulté absolue ou deux difficultés graves doivent être reconnues dans les actes essentiels de la vie.

Comment demander une aide de PCH pour ses appareils auditifs ?

  1. Faites une demande de dossier à votre MDPH ou bien sur son site Internet.
  2. Complétez le dossier, en vous munissant d’un certificat médical attestant de vos troubles d’audition, d’un ou plusieurs devis obtenus auprès d’un audioprothésiste Maitre audio et d’une attestation de prise en charge de votre mutuelle.
  3. Après réception et étude de votre dossier, la MDPH vous communique un plan de compensation précisant les modalités de prise en charge possible pour votre cas. Vous avez 15 jours pour y répondre. Ensuite, votre dossier est pris en charge par la CDAPH (Commission des droits et de l’autonomie des personnes handicapées) qui rendra son verdict dans un délai de 4 mois.

L’aide pour appareillage auditif de l’AGEFIPH (Association de gestion des fonds pour l’insertion des personnes handicapées)

Pour bénéficier d’une aide financière de l’AGEFIPH pour votre appareillage auditif, vous devez être travailleur, salarié dans le privé, profession libérale, artisan ou commercial. Pour être éligible, il est obligatoire de faire en amont une demande de reconnaissance de travailleur handicapé.

Ce qu’il faut savoir :

  • Vous pouvez faire la demande de reconnaissance d’invalidité en tant que travailleur handicapé en même temps qu’une demande de PCH.
  • L’aide financière accordée par L’AGEFIPH est égal à la moitié de la facture de votre appareil auditif, sans pour autant dépasser 700€ par aide auditive (1 400€ pour une stéréophonie), et ce, pendant 4 ans.
  • Toute demande de financement auprès de L’AGEFIPH doit être effectuée avant l’achat de vos prothèses auditives. Il faudra remplir un dossier d’intervention AGEFIPH. Ce dernier sera transmis à la délégation régionale dont vous dépendez.
  • Il est possible de cumuler l’aide de l’AGEFIPH avec le remboursement Sécurité sociale et de la complémentaire santé.

Le FIPHFP (Fond pour l’insertion des personnes handicapées dans la fonction publique)

Cet organisme s’adresse aux salariés du secteur public. Il finance des aides techniques comme les appareils auditifs en cas de situation de handicap reconnue. Le financement est limité à 1 600€ sur 3 ans, sur le reste à charge, après déduction des remboursements de la Sécurité sociale et de la mutuelle.

L’OETH (L’Obligation d’emploi des travailleurs handicapés)

L’OETH est un organisme qui propose une aide au financement des appareils auditifs des salariés du privé. La prise en charge de cette aide est plafonnée à 800€ par prothèse (en complément des aides de tiers : Sécurité sociale, mutuelle, prestation de compensation du handicap de la MDPH).

L’Aide Médicale d’Etat (AME)

Les bénéficiaires de l’AME (l’Aide Médicale d’Etat), les étrangers en situation irrégulière, se voient attribuer par la Sécurité sociale un remboursement de 400 € par appareil auditif.

Le crédit d’impôt dans le cadre d’une activité professionnelle

Dans le cadre d’une activité professionnelle, il est possible, si vous optez pour l’option « frais réels » lors de la déclaration de vos revenus, de déduire la moitié de votre reste à charge de vos revenus déclarés. Il faudra justifier l’utilité des aides auditives pour votre activité.

Publié le 25/05/2021 par (dernière mise à jour le 25/05/2021)

Posez votre question


Vous recherchez
un Maître Audio ?